banniere longue baud fc 7
ARTICLE PUBLIE SUR OUEST FRANCE LE 18 OCTOBRE 2020

Coupe de France. Baud s’arrête, Plabennec poursuit l’aventure

Baud (R3) – Plabennec (N2) : 1-5. Rapidement menés au score, les Baldiviens se sont logiquement inclinés face à Plabennec.
La joie de Plabennec qui poursuit l’aventure en Coupe de France.
La joie de Plabennec qui poursuit l’aventure en Coupe de France. | ARNAUD PILPRE
Après avoir éliminé le Stade Pontivyen (N3) au 3e tour puis Brech à l’extérieur il y a quinze jours, les Baldiviens rêvaient d’un nouvel exploit hier avec la venue de Plabennec, évoluant quatre échelons au dessus. Hélas pour Baud, les pensionnaires de N2 affichaient rapidement leur détermination et ouvraient le score dès la 11e minute de jeu sur un coup franc de Coat, repris de la tête par Pellen (0-1, 11'). Sur le centre de Pellen, Guillou doublait la mise quelques minutes plus tard tandis que la défense baldivienne criait au hors-jeu (0-2, 14').
Kylian Trehin et Awen Montier n’ont pas stopper Nicolas Pellen et Plabennec. | ARNAUD PILPRE.
« On savait que cette rencontre allait être très compliquée, commentait Marc Le Paih, l’entraîneur de Baud. Ces deux premiers buts ne nous ont pas aidés, d’autant qu’il s’agit pour moi d’erreurs d’arbitrage avec un coup franc imaginaire et un but visiblement hors-jeu. C’est compliqué de se relever quand on encaisse deux buts d’entrée mais nous pouvons être très satisfaits de notre parcours et de cette rencontre. Les joueurs n’ont rien lâché et ont combattu jusqu’au bout. »
 

Baud sauve l’honneur

Les Plabennecois augmentaient leur avance grâce à Berthier, qui obtenait un penalty transformé par Pellen (34', 0-3) puis grâce à un doublé de Gerbeaud en deuxième période. Berthier repoussait une première fois la frappe de Guégan mais le ballon revenait sur l’avant-centre qui trouvait le petit filet adverse (0-4, 68'). Il doublait la mise quelques minutes plus tard (0-5, 71'). Alors que les Plabennecois terminaient la rencontre à 10 après la blessure de Sow, les Baldiviens ne lâchaient rien et continuaient à aller de l’avant pour tenter de réduire le score. Sur le coup franc de Kylian Tréhin, Ropert parvenait à placer sa frappe et ramenait le score à 1-5 (80'). « C’était important de marquer ce but qui nous permet de sauver l’honneur, soulignait Marc Le Paih. Nous n’avons pas été ridicules et nous pouvons être fiers de notre parcours. Place au championnat désormais. » 

Plabennec discipliné

Pour les Plabennecois en revanche, l’aventure continue en Coupe de France. « Sur ce genre de rencontre, on ne sait jamais à quoi s’attendre, d’autant que Baud avait éliminé une N3 lors des tours précédents, expliquait Gwen Servais, l’entraîneur de Plabennec. Nous avons été très disciplinés et avons sur faire la différence assez tôt, ce qui nous a mis en situation confortable pour la suite. Le bémol à cette rencontre est la sortie sur blessure de notre défenseur. On espérait se qualifier sans carton ni blessure. »
 
BAUD – PLABENNEC : 1-5 (0-3).
Arbitre : M. Rehel.
BUTS. Baud : Ropert (80'). Plabennec : Pellen (11', 34' sp), F. Guillou (14'), Gerbeaud (68', 71').
AVERTISSEMENTS. Baud : Chesnel (66'), Le Gal (63'), Le Corre (84').
BAUD : Berthier – A. Montier (Benabes, 47'), J. Le Corre, Le Gal (cap.), Chesnel – K. Tréhin – Lalys, Cornefert (M. Tréhin, 75'), Hamdi, B. Montier (Ropert, 61') – W. Le Corre.
Entraîneur : Marc Le Paih
PLABENNEC : Minier – Carneiro Da Silva, Sow, Pinvidic, Le Roux (Barbero, 63') – T. Guillou (Remond, 59'), Coat – F. Guillou, Pellen (Fekir, 59'), Guégan – Gerbeaud.
Entraîneur : Gwen Servais.

ARTICLE DU TELEGRAMME PUBLIE LE 16 OCTOBRE 2020

Football. Coupe de France : Baud à la recherche d’un exploit face à Plabennec

Hamza Hamdi (à gauche), qui a inscrit les deux buts de la qualification face à Brec’h, et les Baldiviens reçoivent Plabennec, dimanche (15 h).
Hamza Hamdi (à gauche), qui a inscrit les deux buts de la qualification face à Brec’h, et les Baldiviens reçoivent Plabennec, dimanche (15 h). (Photo Manuel Hervé)
Après avoir éliminé le Stade Pontivyen (N3) lors du troisième tour de la Coupe de France, puis la formation de Brec’h il y a quinze jours, en terrain hostile, le FC Baud (R3) accueillera, dimanche (15 h) pour le compte du cinquième tour, le Stade Plabennecois, pensionnaire de National 2. « Ce sera une belle fête pour le club. On est dans une année de reconstruction avec des jeunes, mais notre objectif est de créer un nouvel l’exploit au stade du Scaouët. La magie du Foot ! », précise l’ambitieux entraîneur baldivien, Marc Le Paih.

ARTICLE DE L'OUEST FRANCE PUBLIE LE 15 OCTOBRE 2020

Baud. Jeannine Corbel, une figure majeure du club de football

Inamovible supportrice et bénévole du Baud FC (Morbihan), Jeannine Corbel est une forte tête donnant de la voix pour encourager les joueurs qui la respectent autant qu’elle les aime.
Bientôt nonagénaire, Jeannine Corbel est une fervente supportrice du Baud F.C., servant à la buvette lors des matchs à domicile au Scaouët et donnant de la voix pour encourager les joueurs quand ils sont à l’extérieur.
Bientôt nonagénaire, Jeannine Corbel est une fervente supportrice du Baud F.C., servant à la buvette lors des matchs à domicile au Scaouët et donnant de la voix pour encourager les joueurs quand ils sont à l’extérieur. | OUEST-FRANCE
À 89 ans, Jeannine Corbel est un personnage charismatique du Baud FC (Morbihan). « Mes parents tenaient le Café des Sports où tout le monde se retrouvait après le match. Quand les dirigeants oubliaient au bar le sac plein de maillots sales, je les lavais pour rendre service. » Elle se marie d’ailleurs en 1949 avec Léon, joueur de La Clarté, club rival de l’Entente sportive que soutient Jeannine. « J’ai dit à Léon quand on s’est rencontré : tu vas virer ta cuti en vitesse ! Et il a joué ensuite pour l’ES, dont la supportrice est une nostalgique. En abandonnant nos couleurs avec la fusion de 2003, j’en ai même pleuré. Pour moi, le football à Baud, c’est forcément rouge et noir, couleurs que je porte lors des matchs à domicile comme à l’extérieur. »
 

Incontournable du club

Jeannine a un caractère bien trempé, comme lorsqu’elle sermonne l’entraîneur Mouloud Akloul qui, sans autorisation, « vient se servir un café à la buvette » qu’elle tient.
 
Les souvenirs du siècle dernier fusent aussi : « A Plumelec, avec une amie, j’avais cassé mon parapluie sur la tête d’un supporter qui se comportait mal avec moi. Et les derbies rugueux avec les mauvais coups dans les années 1950 entre La Clarté et l’ES, un monde fou et presque tout le bourg au match. Cela fait des décennies que je suis à la buvette. Un jour, vers 1970, alors qu’on avait juste des tréteaux pour servir et une cuve pour laver les verres, il faisait si froid que la cuve s’était fendue pendant le match ! »
 

Une mamie pour les joueurs

De son propre aveu, elle est très touchée par le grand respect que les joueurs lui témoignent, comme Idrissa Suarez, joueur phare du début des années 2000 qu’elle a pris sous son aile, lui lavant son linge, et qui lui téléphone encore pour prendre de ses nouvelles.
 
Johann Le Corre, un des Baldiviens les plus expérimentés de l’effectif, confirme : « Jeannine, c’est la mamie de tous. Elle sait vous féliciter mais aussi vous dire quand cela ne lui plaît pas. Sa parole est légitime, après tout ce qu’elle a fait pour le club en tant que bénévole. » L’octogénaire abonde : « Les joueurs me rendent bien cet amour que je porte au club. Mais ils m’entendent aussi quand ils ne donnent pas tout sur le terrain. Un jour, à Arradon, alors qu’on devait impérativement gagner pour se maintenir, j’ai pris des branches de genêt pour leur taper sur les fesses en leur disant : « maintenant que tu as chaud, tu vas peut-être courir plus vite ? » Et on a gagné le match ! »

ARTICLE PUBLIE SUR ACTUFOOT.COM LE 15 OCTOBRE 2020

Marc Le Paih : « On est conscient qu’on a écrit une page de notre histoire en Coupe »

   
Le FC Baud sera à nouveau condamné à l'exploit ce week-end lors du 5eme tour de Coupe de France ! Après s'être offert le scalp de Pontivy dans la douleur, les joueurs de Marc Le Paih accueillent cette fois-ci Plabennec, pensionnaire de N2, pour une page du club qui peut être historique !
Marc Le Paih : « Le début de saison a été marqué par une défaite en championnat. On a grillé un joker malgré notre parcours en Coupe. On a fait une bonne préparation estivale mais on a véritablement passé le premier test de notre début de saison contre le stade pontivyen avec une qualification dans la difficulté aux tirs au but.  On s’est battu jusqu’au bout, on a fini avec des crampes mais on est conscient qu’on a écrit une page de notre histoire en Coupe. Après avoir réussi à battre une N3, on a un superbe tirage a domicile, on ne jouera pas souvent des équipes comme ca, il faut le vivre a fond. La situation sanitaire entache un petit peu la fête, c’est sur ! Mais c’est d’un point de vue économique qu’il faut se pencher. C’est ce genre de rencontres qui fait vivre un club ! Malgré les restrictions, nos supporters seront là et mes joueurs vont tout donner sur le terrain une fois qu’ils y seront.
 
Un changement de politique cet été
Le coach seniors nous confie que le club a procédé à plusieurs changements cet été, et notamment concernant le secteur de la formation : « On a négocié un gros tournant au sein du club avec un changement de politique ! Il y a cinq ans le club était en DSE, puis est redescendu en R2 puis R3. Il faut dire qu’on rate la montée de justesse suite à cette saison écourtée. La COVID a changé beaucoup de choses : on a arrêté les primes au club pour des raisons économiques, on est reparti avec des jeunes issus du cru. Dans l’équipe, la majorité vivent à maximum 10 kilomètres autour de la ville. C’est vraiment très rare et on essaye de former un nouveau groupe par cet esprit coupe de France. Pour se faire, on a fait le choix, comme de nombreux clubs, de supprimer la catégorie U19 afin de permettre aux jeunes en fin de formation d’intégrer plus rapidement les équipes seniors !
Crédit photo : FC Baud

ARTICLE PARU DANS LA GAZETTE DU 15 OCTOBRE 2020

ARTICLE PARU DANS LA GAZETTE DU 15 OCTOBRE 2020

ARTICLE OUEST FRANCE PUBLIE LE 15 OCTOBRE 2020

Baud. Coupe de France : les Baldiviens face à une montagne

Contre le Stade pontivyen, au 3e tour de Coupe de France, les Baldiviens laissent éclater leur joie.
Contre le Stade pontivyen, au 3e tour de Coupe de France, les Baldiviens laissent éclater leur joie. | ROBERT FLATRÈS
Dimanche, pour le 5e tour de Coupe de France, c’est une valeur sûre du football régional qui se rend au Scaouët pour défier les Baldiviens : Plabennec, qui évolue en Nationale 2, la 4e division la plus élevée dans l’hexagone, sera évidemment favori. Mais les locaux, qui ont déjà réussi à sortir le Stade pontivyen, pensionnaire de Nationale 3, ont de la ressource et espèrent contrecarrer les plans des Finistériens. « Plabennec est, à ma connaissance, l’adversaire le plus huppé de l’histoire du club, rappelle le secrétaire Robert Flatrès. Cependant en son temps, l’ES Baud a affronté à la fin des années 1980 Lorient, alors en 3e division nationale, lors d’un 6e tour. »
Pour le président Christophe Le Vessier, « ce match historique doit être l’occasion d’une belle fête sur et au bord du terrain. J’appelle tous nos supporters à venir encourager l’équipe, avec tout ce qui fait du bruit : tam-tam, corne de brume de papy pour la chasse ou vuvuzela. Un goûter sera offert à la mi-temps aux enfants de l’école de football. »
Dimanche 18 octobre, à 15 h, Baud (R3) contre Plabennec (N2), au Scaouët.

ARTICLE DU TELEGRAMME PUBLIE LE 6 OCTOBRE 2020

Les U14 du Tournoi international de Guerlédan joueront à Baud les 12 et 13 juin

Une convention a été signée, ce lundi, entre les responsables du Tournoi international de Guerlédan et la municipalité de Baud.
Une convention a été signée, ce lundi, entre les responsables du Tournoi international de Guerlédan et la municipalité de Baud.

Baud accueillera le Tournoi international de Guerlédan des U14 pour sa 19e édition, en juin prochain. La compétition s’annonce comme un moment de fête auquel vont pouvoir contribuer les acteurs locaux.

Lundi 5 octobre, une convention a été signée entre le comité d’organisation du Tournoi international de Guerlédan (TIG) et la municipalité. La 19e édition aura lieu les 11,12 et 13 juin 2021. Pour la première fois, elle s’ouvre à 32 équipes U14, garçons et filles, Baud les accueillera les samedi et dimanche.
 
« Vous avez été choisis pour votre magnifique complexe Yves-Le Roy, notre objectif est de pérenniser l’événement jusqu’à la finale des U14, dans cette ville qui en a le standing. Il s’agit d’exister au bon moment, le plus longtemps possible pour créer de la vie ! », s’enthousiasme Thierry Talhouët, le président du comité d’organisation du TIG.
« Ce projet, sympa pour la ville et le club de football, promet un joli moment sportif, culturel, économique, autour des enfants, ce qui est forcément touchant. Nous allons solliciter les acteurs de la vie municipale pour préparer cette fête du sport et décorer la cité baldivienne », a commenté le maire. Christophe Le Vessier, le président de Baud FC, coordonnera l’opération avec le comité ; 80 bénévoles seront requis pour son bon déroulement.

ARTICLE DU TELEGRAMME PUBLIE LE 4 OCTOBRE 2020

Football. Coupe de France. US Brec’h (R3) - FC Baud (R3) : 1-2

C’est la joie dans le camp de Baud, qui s’est qualifié pour le 5e tour de la Coupe de France sur la pelouse de Brec’h.
C’est la joie dans le camp de Baud, qui s’est qualifié pour le 5e tour de la Coupe de France sur la pelouse de Brec’h. (Photo Manuel Hervé)
Lecture : 1 minute
Dans ce match entre deux équipes de même niveau (R3), la pression a été du côté des locaux, qui ont eu du mal à se relâcher pendant la première mi-temps.
 
Les visiteurs allaient ouvrir le score sur un penalty logique d’Hamdhi (0-1, 8’). Dans la foulée, ils obtenaient un deuxième penalty, sur poussette, à la suite d’un corner. Hamdi ne tremblait pas et doublait la mise (0-2,12’). Brec’h se libèrait mais Landraing, seul aux six mètres, ratait sa tête (26’).

Robelet marque, puis est exclu !

Le tournant du match avait lieu sur un penalty pour les locaux, que Robelet transformait (1-2, 34’). En allant chercher le ballon, il bousculait le gardien qui se laissait tomber en accentuant sa chute. L’arbitre n’hésitait pas et Robelet recevait un deuxième jaune, synonyme d’exclusion. La suite était plutôt équilibrée. Brec’h poussait en fin de match, sans se montrer dangereux, hormis un sauvetage in extremis sur un centre (75’). Après son exploit au tour précédent, Baud continue sa route en Coupe de France.

La fiche technique
Arbitre : M. Le Fay.

BUTS. Brech : Robelet (34’ sp) ; Baud : Hamdi (8’ sp, 12’ sp).

Exclusion. Brec’h : Robelet (34’).

ARTICLE DU TELEGRAMME PUBLIE LE 1ER OCTOBRE 2020

Football. Hamdi, le petit prince de Baud

Après avoir éliminé le Stade Pontivyen, Hamza Hamdi et Baud se déplacent à Brech pour le 4e tour de Coupe de France.
Après avoir éliminé le Stade Pontivyen, Hamza Hamdi et Baud se déplacent à Brech pour le 4e tour de Coupe de France. (Photo Manuel Hervé)

Coupe de France : Brec’h - Baud

Auteur du penalty de l’égalisation et du tir au but vainqueur contre le Stade Pontivyen au 3e tour (1-1 ; 4 tab 2), l’attaquant de Baud Hamza Hamdi espère que l’aventure ne va pas s’arrêter pour son équipe. Celle-ci se déplace à Brec’h dimanche.
 

Le Paih : « Un travailleur »

Arrivé en France en 2013, le Tunisien de 32 ans a joué cinq ans à Languidic avant de rejoindre Baud en 2019. A l’aise balle au pied et aussi précieux dans les tâches défensives, il participe actuellement au bon début de saison du BFC.
« On s’est suivi dans nos parcours. Moi aussi je suis passé de Languidic à Baud l’an dernier, indique Marc Le Paih. Il a un très bon état d’esprit et de bonnes valeurs. C’est un travailleur et il est capable d’être décisif dans certains moments ». L’entraîneur de Baud comptera de nouveau sur la vitesse de son attaquant de poche pour passer une nouvelle étape, même si Brec’h, leader de R3, sera un adversaire coriace. « J’ai pris ma décision de rester ici une deuxième année. Je suis très content et reconnaissant par rapport à tout ce que le club fait pour moi, le staff, le coach, les dirigeants… Je suis en confiance. On a un groupe solidaire, très familial. On veut continuer de rêver », indique Hamdi.

© 2011 BAUD FOOTBALL CLUB - COMPLEXE SPORTIF DU SCAOUET - Téléphone : 09 62 31 17 77 - 06 67 49 17 95 - E-MAIL : baudfootballclub@baudfc.fr